Dimanche 29 Janvier :
Une fois douché et mon sac préparé je jette un coup d'œil par la fenêtre, ça a l'air toujours couvert. À l'accueil ils me mettent mon sac de côté et je sors et tombe nez a nez avec mon chauffeur. On va prendre deux autres hôtes chinois dans un autre hôtel puis on file à Dauin, au Dive Café de John. On y rencontre notre animateur Nicholas, Nick, un jeune anglais moniteur de plongée installé depuis deux mois ici.

Je prends un thé et déguste mes pâtisseries achetées hier soir pour l'occasion. On rejoint ensuite avec un fourgon la plage de Malapatay, port de départ pour l'île d'Apo. On monte sur le bangka - espèce de bateau pour le transport de personnes fabriqué sur la base d'un catamaran avec trois flotteurs et pas de voile mais un moteur à l'arrière - mon premier, et on attend le départ. Plus ça va, plus le ciel se dégage, on devrait avoir des conditions parfaites pour voir et filmer les fonds marins.

Il faut un peu moins d'une demi heure pour traverser. On pose l'ancre à une cinquantaine de mètres de la plage et c'est parti pour une heure de snorkeling. Le récif corallien est ici assez préservé et on peut voir déjà une belle variété de coraux mous, durs, et de divers poissons aux couleurs variées. J'aperçois même pour ma part un serpent de mer rayé bleu et noir.

Après cette première session on déplace le bateau d'une paire de centaines de mètres pour rejoindre un rivage un peu plus escarpé avec un peu moins de fréquentation. Le récif corallien y est beaucoup moins abîmé et la richesse d'espèces sous-marines plus importante. J'aperçois entre autres deux poissons Clown - Nemo quoi - et surtout nous rencontrons notre première tortue. On nage un bon moment avec tout en la filmant.

Avant de rebouger le bateau on prend notre déjeuner. Je suis visiblement le seul à avoir pris du poulet avec du riz, tous les autres dévorant un sandwich.

Il y a là une sacrée équipe de Philippins de Cebu et Manille en vacances qui boivent des bières et du whisky depuis le départ du bateau. Il y a aussi un Danois d'une cinquantaine d'années, deux espagnoles, la trentaine et un américain, ancien ranger du parc national de Yellowstone avec sa copine philippine juste majeure.

Vue du bateau avant la première session de snorkeling à Apo Island, Philippines

Pour la troisième plongée on va retourner vers le premier endroit car il y a trop de bateaux à contourner pour rejoindre le spot habituel. Nick nous dit d'aller juste à la limite de la zone protégée, délimitée par des bouées oranges car c'est là que les tortues peuvent être vues. Ce fut un bon conseil puisque nous n'en n'avons pas vu seulement une grosse mais deux ensemble. J'ai fini la batterie de ma caméra sur la grosse.

poursuite d'un tortue sortie snorkeling Apo Island, Philippines

Une fois remontés sur le bateau nous voilà sur le chemin du retour. Je me tiens à l'ombre car je sens que mon dos a du brûler. En même temps je ne m'attendais pas à avoir un temps aussi dégagé au vu de ce qu'étaient les prévisions. L'equipe de choc me paye une bière et je les remercie. On débarque sur la plage et on retrouve un chauffeur de Dumaguete Divers qui nous ramène moi et le couple chinois à nos hôtels respectifs.

Mon dos brûle, à l'hôtel je passe de la Biafine sur les mollets et le cou et le haut des épaules. Je reste un peu le temps de regarder sur internet les horaires de bus et d'avion. Je me décide à bouger et prends un tricycle jusqu'à la gare routière des bus Ceres Liner. Je saute dans un bus pour Bacolod dès mon arrivée au terminal.

Le trajet est assez long avec beaucoup d'arrêts pour prendre des gens ou en faire descendre. Du coup en étant parti à 16h30 je suis arrivé à 23h. J'avais repéré un hôtel dans la 11e rue mais quand on arrive là bas avec mon chauffeur de tricycle c'est malheureusement complet. On en trouve un plus loin dans la rue à 850 pesos la nuit, petit déjeuner compris. Je trouverai pas mieux ce soir de toutes façons et j'ai trop mal au dos pour continuer à chercher.

Je prends une bouteille d'eau d'un litre et m'installe dans la chambre. J'ai pas le cœur à me doucher maintenant car ça brûle alors je regarde un peu la télé et mets de la Biafine partout où ça brûle avant de me coucher vers 1h du matin.