Samedi 11 Février :
On arrive vers 5h30 à Cubao, dans un Manille déjà plein de bouchons malgré l'heure matinale. On récupère nous affaires et je me joins aux petits français dans leur quête de leur bus pour Mindoro. On s'installe d'abord une petite demi-heure dans un café pour déjeuner tranquille. Puis on prend un taxi ensemble, à un tarif dans taximètre, 100 pesos par tête et 50 pesos pour la planche de surf.

J'apprends aussi leurs prénoms, anagrammes, Romain et Marion, et notre taxi les dépose devant l'hôtel où l'agence qui vent les billets de bus pour Mindoro se trouve. Je les salue et leur souhaite bonne chance et continue avec mon chauffeur jusqu'à chez Darren mon couchsurfing. Il est juste 7h quand j'arrive chez lui. Il m'accueille avec un café et me demande si j'ai vu le message qu'il m'a envoyé hier soir. Je lui explique qu'à cette heure là j'étais déjà dans le bus et que je n'avais pas trop de réseau sur Banaue ou en route pour les vérifier.

En fait il a malheureusement besoin de travailler ce week-end - il est avocat d'entreprise - car ses clients japonais ont décidé de rester plus longtemps. Il est vraiment désolé car lui aussi étant un amoureux de la bouffe il avait hâte de me la faire découvrir sur Manille. Mais la chance va quand-même frapper à ma porte. En effet, grâce aux efforts coordonnés de Darren et d'une de ses amies je vais avoir les coordonnées d'un autre couchsurfer qui peut m'accueillir.

Après avoir quitté Darren, qui a failli se mettre en retard pour moi, j'ai marché un peu avant d'avoir le message avec l'adresse de Francis et ai pris un taxi jusque chez lui. J'arrive là-bas vers 10h30, pose mes affaires et discute un peu avec Francis. Il bosse la nuit du coup là il devrait aller se coucher. Du coup il me dit de le mettre à l'aise, de prendre une douche si je veux. C'est ce que je m'empresse de faire avant de me lancer à l'assaut de Manille.

Je prends un taxi et en bas de l'immeuble et demande la station de métro Ayala, qui est aussi un mall - un centre commercial - d'ailleurs une sortie de métro sur deux est un mall. Je galère un peu à trouver l'entrée du métro au milieu de tous ces magasins. J'achète mon titre de transport et entre dans un des métros. Je prends cette ligne sur deux arrêts seulement et descends à Taft, terminus de la ligne 3.

Là aussi c'est un mall, je galère encore plus à trouver l'entrée de l'autre ligne de métro. Quand je trouve enfin j'en prends un et sors à la station United Nations, celle la plus près du Parc Rizal. Je suis des gens s'y rendant et m'arrête un moment pour déjeuner dans un Wendy's, la chaîne de burgers américaine. Je prends un repas et prends mon temps, étudiant la carte de la zone à visiter sur le Lonely Planet.

IMG_7757

Une fois restauré je me dirige vers l'entrée du Parc Rizal. Je commence par la visite de l'extrémité est du Parc, constituée par un bassin représentant la mer et toutes les îles des Philippines à l'échelle et en relief. Une passerelle permet de se balader tout en explorant la carte. C'est bien représenté et intéressant à voir.

IMG_7728

Cette place est immense, avec des espaces verts, des plans d'eau, et beaucoup de gens allongés sur les pelouses sur des couvertures en alu que des vendeurs à la sauvette vendent aux alentours du Parc.

IMG_7744

Je visite un jardin japonais, un orchidarium, malheureusement en fin de floraison. J'arrive ensuite au jardin de tables de jeux d'échecs et un joueur m'invite à le défier avec la mise d'un repas, soit 100 pesos.

IMG_7746

Je me défends bien mais le local est un habitué et à une défense bien rodée empêchant toute agressivité dans l'attaque. Je perds donc la partie mais suis quand-même content de cette expérience qui restera un bon souvenir de mon voyage.

IMG_7772

Je continue à parcourir le parc puis longe un grand boulevard, parallèle au mur d'enceinte, un peu couvert d'arbres, le long duquel des pauvres gens vivent à même la rue. Le plus choquant étant que derrière la grille en ferraille se trouve un golf 18 trous, dans les douves, avec ses joueurs fortunés accompagnés de caddies et de femmes ombrelles. Je trouve d'ailleurs une balle Tiltest que je récupère.

IMG_7803

Au bout d'un moment à longer le golf, on arrive sur une des portes d'entrée de la cité intramuros. Je rencontre d'abord un genre de foire de laquelle sortent quelques personnes avec un délicieux breuvage à base de jus de citron frais et d'origan, proposé par un exposant. Je vais m'en procurer un moi aussi mais prends le mix origan et gingembre. C'est super frais et très bon et je sirote ça assis sur un banc devant la cathédrale de Manille où il y a une messe.

IMG_7813

J'achète une paire de chapelets en bois de noix de coco à une vieille dame puis jette un coup d'oeil dans la cathédrale avant de continuer plus au sud. Il y a une église assez importante un peu plus loin, l'église San Agustin, seul édifice resté intact à la suite de la destruction d'intramuros pendant la 2nde Guerre Mondiale. Elle date du XVIe siècle et a résisté à 7 séisme majeurs et à la guerre de Manille.

Il y a une cérémonie de mariage avec les invités en costume traditionnel et les mariés en beige. Je prends quelques photos à la sortie des tourtereaux sur le parvis de l'église.

IMG_7869

Dans une rue adjacente il y a une cérémonie en faveur de Notre Dame de Lourdes et une messe est donnée en plein air. Les jeunes filles sont habillées en robes de princesse et les gens ont apporté des offrandes avec le nom de la famille sur chaque plats.

Je me dirige ensuite au Nord jusqu'à l'entrée du Fort Santiago. Situé à l'embouchure du fleuve Pasig, il possède un mémorial en l'honneur du héros philippin José Rizal, qui fut emprisonné dans ce même fort et exécuté sur la place publique. Il y a aussi un musée dédié au personnage que je survole rapidement.

IMG_7841

Je suis ensuite à pied les remparts côté ouest et sort par la porte sud. Il y a près de l'entrée des vélos pour faire la visite du fort. Ce sont des vélos avec un cadre en Bambou dont j'aperçois la boutique un peu plus loin dans la rue.

IMG_7854

Je continue en marchant pour rejoindre le bord de mer afin d'apercevoir le coucher du soleil. Je traverse un terrain de rassemblement où des milliers de philippins de tous âges jouent au football, font du cerf-volant, jouent au badminton, puis arrive en front de mer à côté d'un resto chic de poissons et d'un parc de spectacle eau, son et lumière attenant à l'hôtel H2O, construit sur la mer.

Je prends mes photos dans les tous derniers instants du coucher de soleil et reste un peu près du rivage à regarder les gamins se baigner dans la baie de Manille. Je rejoins ensuite le boulevard Roxas qui longe la baie. Je passe devant l'imposante ambassade américaine, puis suis le front de mer où s'entassent quelques locaux et des petits vendeurs. Il y a aussi des masseurs et des dames qui font les pédicures et manucures.

IMG_7903

Bien que je n'ai jamais fait ça, je me laisse tenter par cette dernière et m'installe sur le mur, au petits soins de la dame. C'est en fait très agréable comme soin. J'ai des ongles et des tours d'ongles tous neufs, débarrassés des peaux mortes, et bien limés. Un petit coup de crème pour les mains et me voila reparti, le tout pour 50 pesos, un bon petit moment de détente.

IMG_7922

Je parcours une bonne partie du boulevard et m'arrête de l'autre côté de la route pour dîner. Je prends une formule avec du riz, une cuisse entière de poulet frit, quelques concombres et un thé glacé. J'attends un peu en écoutant les participants d'un karaoké installés à l'intérieur du restaurant et achète quelques oeufs de caille à un petit vendeur ambulant pour accompagner le reste de mon repas.

Je traverse ensuite une partie du quartier de Malate où il y a pas mal d'animation, retaurants, karaokés, guesthouses. Je remonte le quartier puis l'avenue Taft jusqu'à la station de métro Pedro Gil. Je repars vers chez Francis et arrive assez rapidement à Ayala.

IMG_7938

Je décide de profiter d'être dans le centre commercial pour faire un peu les boutiques, et acheter ce que j'ai besoin de ramener, le rhum Tanduay entre autres, ainsi que quelques achats pour le voyage et le petit déjeuner avec Francis demain matin.

Je suis de retour à l'appartement vers 22h30 et pose mes affaires, attrape la serviette de bain et file sur le toit à la piscine en plein air. Elle est normalement plus ouverte à cette heure mais, même sans lumière, éclairé par le clair de Lune, je fais trempette pendant presque trente minutes le nez vers le ciel à regarder Orion et les avions au départ de l'aéroport NAIA.

Vers 23h je retourne à l'appartement et me lance dans le rangement de mon sac pour y intégrer au mieux mes derniers achats, les protégeant le mieux possible. J'y passe un bon moment et vais me coucher vers minuit.